L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Air France arrête les vérifications d’identité à l’embarquement

Info du moment 7J/7 A53News.com - Mercredi 24 Janvier 2018 - 0 Commentaire| Lu 195 fois |

La société a décidé lundi de lever le chèque de concordance entre le billet et les papiers d'identité du passager. La mesure concerne les vols en France et dans l'espace Schengen.



Depuis lundi, pas besoin de présenter vos papiers d'identité pour les vols d'embarquement en France et dans l'espace Schengen. La décision, prise par Air France et qui concerne également ses filiales Hop! et Transavia, appelle inévitablement, alors que la menace terroriste est toujours présente.

"Inacceptable" pour Christian Estrosi. Le maire de Nice, Christian Estrosi, a été le premier à grimper lundi matin. "Navette Air France à partir de 6h30 entre Paris et Nice: plus de contrôle de l'identité Inacceptable .. Je demande le redressement pour toutes les entreprises", s'indigne l'edile sur Twitter.

"Ce n'est pas une vérification d'identité", affirme Air France. La société, pour sa part, explique que la procédure est obsolète depuis le 1er novembre et la levée de l'état d'urgence. "D'abord, il ne s'agit pas d'un contrôle d'identité", explique Gilles Leclair, directeur de la sûreté aérienne d'Air France, sur Europe 1. La procédure en question vise en effet uniquement à vérifier que le nom mentionné sur la carte d'embarquement est le même cela indiqué sur sa carte d'identité.

Gilles Leclair, directeur de la sécurité aérienne chez Air FranceLes personnes qui se présentent à la porte d'embarquement sont censées être en sécurité

La sécurité en question. "La deuxième chose est que les gens qui arrivent à la porte d'embarquement sont censés être en sécurité, parce qu'ils ont subi un contrôle et qu'ils ont eu les contrôles habituels, c'est-à-dire une vérification de leur bagage de cabine à la radiographie. et parfois un contrôle des traces d'explosifs. Les gens qui arrivent à l'embarquement, s'ils ne sont pas la bonne personne en possession de la bonne identité, ne constituent pas un problème de sécurité lorsqu'ils montent dans l'avion », assure Gilles Leclair.
Grégoire Aplincourt, Président de l'Union des Pilotes d'Air FranceAvec cette mesure, vous pouvez faire venir un passager dans l'avion pour tenter de commettre un acte d'intention malveillante

Mais la mesure inquiète jusqu'au syndicat des pilotes d'Air France (SPAF). "A la moindre inquiétude, on ne peut identifier le passager qui a utilisé un ticket", et est déplacé son président, Grégoire Aplincourt, sur Europe 1. "Avec cette mesure, vous pouvez avoir un passager dans l'avion qui vient essayer de commettre un acte d'intention malveillante Heureusement, les bagages sont filtrés mais dans l'ensemble, vous pouvez très bien avoir un passager dans l'avion qui a fait acheter son billet par quelqu'un d'autre pour de mauvaises raisons.

Et le pilote de ligne prend l'exemple d'un djihadiste qui tenterait de fuir les autorités pour se cacher dans un autre pays. "Il suffit qu'il échange son billet avec quelqu'un d'autre, et vous ne serez pas en mesure de le repérer et de savoir où il est allé", a déclaré le président du SPAF.

"Si c'est un djihadiste qui tente de brouiller les pistes, ce n'est toujours pas Air France qui est en charge de la lutte contre le terrorisme! Il y a des services pour ça et si quelqu'un soupçonne qu'une personne ne peut pas être très loin », répond Gilles Leclair. "Je pense que dans tous les vols de toutes les compagnies, nous pouvons transporter des criminels qui ont de faux papiers, qui sont des dangers potentiels, mais qui ont néanmoins été sécurisés, puisqu'ils sont passés à la station de filtrage", répète Air France. Directeur de la sécurité aérienne.

Une invitation, pas une obligation. Sur son site Internet, Aéroports de Paris précise que ce contrôle n'est pas obligatoire, mais que «la réglementation invite les entreprises à vérifier votre identité avant l'embarquement». Air France a donc décidé. Et d'autres entreprises pourraient suivre, afin de gagner du temps sur l'embarquement. La concordance entre l'identité du passager et le nom inscrit sur son billet est néanmoins toujours vérifiée lors de l'enlèvement des bagages.

(avec europe1)


Mercredi 24 Janvier 2018
A53News.com
Vu (s) 195 fois
Notez


France - Politique | France Economie | France - Société | France - Affaire à Suivre | France - Faits Divers | France - Diaspora | France - Scandale | France - Transport | France - Sport | France - Entreprendre | France - Médias | France - Interview