L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En France, combien va coûter l'indemnisation des démissionnaires ?

Info du moment 7J/7 A53News.com - Mercredi 14 Février 2018 - 0 Commentaire| Lu 112 fois |

C'est l'une des principales promesses d'Emmanuel Macron: l'extension de l'assurance chômage aux démissionnaires. Leur intégration dans l'assurance chômage coûterait de 140 à 680 millions d'euros, selon les chiffres de l'Unédic communiqués mardi aux partenaires sociaux.



Ces estimations alimenteront la réflexion des syndicats et des employeurs dans le cadre de la réforme de l'assurance-chômage. L'objectif est d'ouvrir le régime aux démissionnaires qui souhaitent entreprendre un projet professionnel. Les partenaires sociaux doivent décider cette semaine des critères à appliquer pour ouvrir l'appareil.

L'Unédic a estimé que le nombre de personnes disposées à démissionner pour entreprendre un projet professionnel - création / reprise d'entreprise ou changement d'activité nécessitant une formation - était de 21 000 à 38 000 personnes.

Fragilité des estimations

Avec une allocation de 42 euros par jour pour une durée moyenne de 15 mois, le coût supplémentaire de l'intégration de ces populations à l'assurance chômage (en plus de ceux qui démissionnent déjà annuellement et pourraient être intéressés par le dispositif) serait de 380 millions à 680 millions d'euros en mode croisière.

En cas d'imposition de critères d'entrée tels que l'ancienneté dans l'entreprise ou l'ancienneté dans l'emploi pendant les 10 dernières années de trois, cinq ou sept ans, ou un diplôme, ces coûts supplémentaires passent de 140 à 640 millions d'euros.

Borne basse ?

L'Unédic déclare que «l'impact réel devrait être plus proche de la limite inférieure» en raison du «risque représenté par le mouvement de démission». "La fragilité des résultats réside dans l'incertitude autour de la définition du projet, du taux de finalisation des projets et du taux de démission", ajoute l'organisation.

Dans son programme de campagne, Emmanuel Macron a promis une compensation inconditionnelle, mais une fois tous les cinq ans seulement. A l'époque, l'Institut Montaigne avait mis en garde contre une facture importante: environ 2,7 milliards, soit le double des projections du candidat. En ce qui concerne l'éligibilité des travailleurs indépendants, qui pourront également bénéficier de prestations dans le cadre de cette réforme, le rapport avance un coût compris entre 0,9 et 3,3 milliards d'euros par an.

(avec boursier)


Mercredi 14 Février 2018
A53News.com
Vu (s) 112 fois
Notez


France - Politique | France Economie | France - Société | France - Affaire à Suivre | France - Faits Divers | France - Diaspora | France - Scandale | France - Transport | France - Sport | France - Entreprendre | France - Médias | France - Interview