L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le procès de Simone Gbagbo reprend le 2 novembre avec les auditions des témoins de l’accusée (Procureur)

News en temps réel - A53News.com - 7J/7 le Jeudi 27 Octobre 2016 à 10:41 | Lu 456 fois

Le procès de l’ex-Première dame ivoirienne, Simone Gbagbo, suspendu mardi en raison de la décision de ses avocats de suspendre leur participation, va reprendre le 2 novembre avec la suite des auditions des témoins de l’accusée, annonce, mercredi, un communiqué du procureur général, Aly Yéo.



Les avocats de Mme Gbagbo, qui est accusée de crimes contre l’humanité et crimes de guerre, ont suspendu leur participation au procès pour exiger l’audition de certaines personnalités du pays en tant que témoins de la défense.

Il s’agit du ministre d’Etat Ahoussou Kouadio Jeannot, le président de la l’Assemblée nationale, Soro Kigbafori Guillaume, le président du Conseil économique et social, Diby Koffi Charles, et les Généraux Philippe Mangou, Kassarate Edouard et Brindou M’bia, respectivement ex-chef d’Etat-major de l’armée, ex-commandant supérieur de la gendarmerie, et directeur général de la police nationale.

Procédure d'interpellation

Selon le communiqué du procureur général, ces personnalités, ont été invitées par eux « par simple lettre » à venir témoigner dans l’affaire par la défense, d’après les explications des avocats de l’accusée.

« Ayant constaté leur (personnalités) absence, ils (avocats) ont demandé à la Cour de reporter l’audience et d’ordonner la citation de ces personnes, en qualité de témoin. La Cour, par un arrêt, a rejeté cette requête au motif que ces personnes auraient dû être citées par acte d’huissier, avant l’ouverture des débats, conformément aux dispositions du Code de procédure pénale, et que faute de l’avoir fait dans les formes et délais prescrits par la loi, les avocats de Mme Gbagbo ne pouvaient pas demander à la Cour de réparer, aujourd’hui, ce qui a été une omission de leur part », rapporte le communiqué.

« Au prononcé de la décision de la Cour, ceux-ci, séance tenante, ont décidé de suspendre momentanément leur participation aux audiences, en attendant de se concerter et d’aviser. Prenant acte de cette décision, la Cour a renvoyé l’affaire au mercredi 2 novembre 2016, toujours pour l’audition des témoins de Mme Gbagbo », conclut le document.

Simone Gbagbo qui comparait devant la Cour d’assises d’Abidjan depuis le 31 mai 2016 pour divers crimes contre l’humanité commis durant la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011, qui a fait officiellement quelque 3000 morts.


Avec AIP

A53News.com - 7J/7
Jeudi 27 Octobre 2016
Vu (s) 456 fois


Côte d'Ivoire - Politique | Côte d'Ivoire - Economie | Côte d'Ivoire - Société | Côte d'Ivoire - Faits Divers | Gbagbo & Blé Goudé | Côte d'Ivoire - Simone Gbagbo | FPI | Côte d'Ivoire - Sport | Côte d'Ivoire - Education | Côte d'Ivoire - Présidentielle 2015 | Côte d'Ivoire - Histoire | Côte d'Ivoire - Showbiz








Booking.com


Bien Vivre en Bonne Santé

Les Articles les plus lus

N'affamez pas Ferkessédougou pour combattre Soro Guillaume

0 Commentaire - 23/10/2017 - Isaac Pierre BANGORET (Écrivain)


Incroyable !