L'info Réelle...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les téléphones fixes en prison: aux Baumettes, les familles sont heureuses, les surveillants réagissent

Info du moment 7J/7 A53News.com - Mercredi 3 Janvier 2018 - 0 Commentaire| Lu 142 fois |

Le ministère de la Justice a annoncé mardi l'installation progressive de téléphones fixes dans chaque cellule des prisons françaises. À la prison des Baumettes à Marseille, la mesure satisfait les familles mais suscite un tollé chez les superviseurs.



"C'est une bonne chose, en dehors du salon, nous pouvons encore être appelés", se réjouit Deborah, devant l'entrée de la prison des Baumettes à Marseille. Elle est venue lundi avec une douzaine d'autres femmes pour apporter les cadeaux de Noël aux détenus. «Le salon est une fois par semaine, 45 minutes», se souvient-elle.

Le téléphone permet de "maintenir un lien" et représente "une aide morale quand elle ne va pas". Aussi présente devant la prison, Sarah se réjouit de cette mesure: "Ils vont pouvoir nous donner plus d'appels téléphoniques, ça permet d'être rassuré, de savoir s'il va bien".

Plus de 50 000 téléphones seront installés

Les téléphones seront progressivement installés dans toutes les cellules des établissements pénitentiaires français. Cette mesure fait suite à une expérience menée en 2016 à la prison de Montmédy. Le ministère a décidé d'agir rapidement. L'appel d'offres pour la fourniture des 50 144 téléphones sera fermé dans une semaine.

Pas assez pour rassurer les gardiens de la prison. "Cela ne résoudra rien, cela ne fera que causer des problèmes", s'inquiète Catherine Forzi, du syndicat Force Ouvrière. Selon le représentant syndical, les détenus ont déjà accès aux téléphones publics pour joindre «leurs familles et leur avocat». "Ils veulent téléphoner en toute discrétion, ils diront que c'est surveillé, donc il y aura toujours du trafic, peut-être même plus", a déclaré Catherine Forzi qui s'inquiète de la possibilité de surveiller ces appels.

Nous ne pouvons pas les surveiller, écouter comme nous devrions le faire. Pensez-vous avec le nombre qu'ils vont ajouter?

Catherine Forzi, représentante syndicale FO chez franceinfo

Mercredi 3 Janvier 2018
A53News.com
Vu (s) 142 fois
Notez


France - Politique | France Economie | France - Société | France - Affaire à Suivre | France - Faits Divers | France - Diaspora | France - Scandale | France - Transport | France - Sport | France - Entreprendre | France - Médias | France - Interview