L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Transport, Air France, le PDG vide son sac avant de partir et fustige le SNPL

Info du moment 7J/7 A53News.com - Mercredi 9 Mai 2018 - 0 Commentaire| Lu 316 fois |

Trois jours après le résultat du référendum perdu sur sa proposition salariale qui l'a amené à quitter la présidence d'Air France-KLM et d'Air France, Jean-Marc Janaillac est sorti lundi de son silence pour répondre à un tract du SNPL réputé " insultant". Dans une lettre très violente adressée aux pilotes, il accuse "la volonté délibérée" des syndicats pilotes et le premier d'entre eux, le SNPL, d'avoir créé une situation de blocage.



Trois jours après le résultat du référendum perdu sur sa proposition salariale qui l'a amené à quitter la présidence d'Air France-KLM et d'Air France, Jean-Marc Janaillac a quitté sa réserve naturelle pour dénoncer l'attitude du SNPL à son égard et les points la responsabilité de ce dernier dans ce conflit. Dans une lettre envoyée aux pilotes, la charge de Jean-Marc Janaillac est aussi brutale qu'inhabituelle. Il reflète l'amertume du leader qui n'a pas pensé à partir ainsi et laisser Air France dans de telles circonstances.

"Marionnette de l'Etat"

Lui qui s'était volontairement abstenu depuis son arrivée en juillet 2016 de faire le moindre commentaire public sur les positions des syndicats pour préserver le dialogue social, la lecture du dernier tract du SNPL l'a fait sortir de ses gonds. Il se déclare "consterné" et insulté que la fonction de président du groupe se présente comme une "marionnette de l'Etat", une interprétation qui, selon lui, "témoigne d'un manque total de connaissance du fonctionnement de notre société" .

Jean-Marc Janaillac dénonce également les "mensonges" des syndicats sur les procès-verbaux des réunions de négociations, les "attaques scandaleuses" faites par certains représentants "et accuse le SNPL d'avoir" délibérément voulu créer une situation de blocage ". Entre-temps, face à l'imprécision sur la future gouvernance du groupe, l'Inter Union n'a pas publié de nouveaux avis de grève suite au 15ème jour de grève, mardi.

"Nous attendrons jusqu'au conseil d'administration le 15 mai, au cours duquel le PDG Jean-Marc Janaillac devra formaliser sa démission", puis après, nous nous rencontrerons rapidement pour décider du résultat ", a déclaré à l'AFP, une source syndicale.

La lettre de Jean-Marc Janaillac,

«Depuis le début du conflit, conformément à la ligne de conduite que j'ai définie à mon arrivée, j'ai choisi de ne pas commenter les déclarations faites par les représentants de vos syndicats, mais dans les circonstances actuelles, je ne peux laisser passer certaines déclarations En effet, le dernier dépliant du bureau du 6 mai du SNPL, intitulé «Bilan des 3 et 4 mai et perspectives», m'a encore une fois étonné.

Je ne reviendrai pas à la distorsion, sans parler de la désinformation, des chiffres des grévistes, des chiffres disponibles, ni des affirmations qui suggèrent qu'Air France-KLM serait «une entreprise parfaitement saine économiquement et (...) capable d'assumer à la fois les pertes liées à ce conflit et le rattrapage de l'inflation ".

D'un autre côté, je dois réagir à l'idée que le gouvernement serait le véritable leader d'Air France, son président n'étant qu'une «marionnette», et son DRH l'exécuteur des directives de l'État. Comment ne pas être consterné par cette vision ridicule et insultante pour moi, qui montre avant tout un manque total de connaissance du fonctionnement de notre entreprise?

Non, en juin 2016 ce n'est pas l'Etat qui m'a "ordonné" de proposer un gel des mesures et un arrêt de la grève en attendant de définir une stratégie. C'était déjà une décision personnelle, prise sans que l'Etat n'ait été consulté. Il n'y a eu d'ailleurs aucune négociation, ni protocole de sortie : c'était une proposition unilatérale à prendre ou à laisser.

Non, le 20 avril 2018, ce n'est pas l'Etat qui m'a demandé de lancer une consultation de l'ensemble des salariés d'Air France sur le projet d'accord salarial. C'est une décision que j'ai prise, parce qu'elle me semblait la seule voie pour mettre fin au conflit en cours, et dont j'assume pleinement les conséquences, comme je l'avais annoncé.

Non, ce n'est pas l'Etat qui définit ni la stratégie ni les actions du Groupe Air France-KLM. Il est un actionnaire important, mais minoritaire, et de nombreuses décisions ont été prises contre son avis.

Le Président que je suis encore pour quelques jours définit les orientations stratégiques du Groupe, qu'il partage avec le Conseil d'administration, qui les valide. Il prend, avec le Directeur général, les grandes décisions qui engagent l'avenir d'Air France.

C'est typiquement le cas pour le conflit en cours, car l'impact des revendications serait dramatique pour la compagnie. Comme je l'ai déjà expliqué, je n'ai pas directement conduit les négociations, ce n'est pas mon rôle, mais j'en ai fixé le mandat et suivi l'aboutissement dans un projet d'accord que je considère être le meilleur possible. C'est aussi simple que cela, et toute autre interprétation de la répartition des rôles est un mensonge.

Pour ma part, je n'ai jamais donné crédit au débat sur les personnes. Je ne le ferai pas aujourd'hui, au nom de l'intérêt de tous, et je ne peux que déplorer les attaques indignes qui sont portées par certains représentants. Un dialogue social constructif et respectueux, que j'ai appelé de mes voeux et que le Directeur général et le DRH d'Air France n'ont cessé de proposer à vos organisations, suppose que chacun joue son rôle, sans choisir, et encore moins détruire, ses interlocuteurs. Le récit qui vous a été fait des réunions de négociations n'est hélas qu'un travestissement, à dessein, de la réalité. Vous vous en êtes rendu compte.

La compagnie et ses pilotes ont beaucoup plus d'intérêts communs que certains n'aiment à le dire, dont celui, évident, de s'accorder sur des compromis équilibrés. C'est ce que la Direction Générale d'Air France a recherché inlassablement depuis le premier jour, tendant la main à de multiples reprises à vos représentants, organisant des réunions pendant lesquelles la direction les a attendus, subissant les interruptions de séance à répétition, les monologues et les invectives, et constatant, avec un profond regret, l'absence d'ouverture et la volonté délibérée de créer une situation de blocage.

C'est ce qui nous a conduits à l'impasse d'aujourd'hui, et à ce gâchis que nous regrettons tous.
Il vous appartiendra, lorsque cela sera redevenu possible, d'en tirer les enseignements pour obtenir de reconstruire un dialogue social à la hauteur des enjeux qui sont ceux d'Air France après ce conflit destructeur."

(avec la tribune.fr)

Mercredi 9 Mai 2018
A53News.com
Vu (s) 316 fois
Notez


France Politique | France Economie | France - Société | France - Affaire à Suivre | France - Faits Divers | France - Scandale | France - Transport | France - Sport | France - Entreprendre | France - Médias | France - Interview













Appareil anti ronflement Clip Air, l'espoir pour ceux qui souffrent de ronflements !

A53News.com - 31/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1034 fois |

FitMotivaction Ceinture de Sudation Abdominale en Néoprène

A53News.com - 28/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 986 fois |

Minceur Ceinture Vibrante,Brûler les Graisses,Perte Poids Massage

A53News.com - 27/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 988 fois |

Climatiseur Portable - Ventilateur USB Multifonction

A53News.com - 13/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 1330 fois |

5 Astuces pour gagner de l'argent avec les paris sportifs !

A53News.com - 29/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 2360 fois |

Présentation du produit : AbdoForte

A53News.com - 26/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 1445 fois |

Présentation du produit : Paint Racer

A53News.com - 20/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 2615 fois |